Qu’est-ce que la fibrillation atriale ?

question

La fibrillation atriale est le
trouble du rythme cardiaque
le plus fréquent1Elle multiplie
par 5 le risque d’AVC*2
.

  • La fibrillation atriale, aussi appelée "fibrillation auriculaire", peut être asymptomatique ou provoquer des palpitations cardiaques, des douleurs à la poitrine, une fatigue...3
  • 1 personne sur 3 de plus de 55 ans sera touchée par la fibrillation atriale4
  • Plus l’âge augmente, plus le nombre de personnes concernées augmente; elle touche 10 à 17% des personnes âgées de 80 ans et plus5
  • Le traitement de la fibrillation atriale vise à normaliser le rythme cardiaque et à empêcher l’apparition de caillots de sang6

*Accident vasculaire cérébral.

  • L'AVC est la 1ère cause de handicap acquis de l’adulte, la 2ème cause de démence et la 2ème cause de mortalité (1ère chez la femme)7.

Quels sont les symptômes3

de la fibrillation atriale ?

La fibrillation atriale peut être
symptomatique ou non.

Parmi les symptômes que peut entrainer la fibrillation atriale :

Des palpitations

Des palpitations
Des battements cardiaques rapides, désordonnés et pénibles

Des douleurs dans la poitrine

Des douleurs dans la poitrine

Un essoufflement plus ou moins marqué

Un essoufflement plus ou moins marqué

Des étourdissements

Des étourdissements

  • En temps normal, votre coeur bat au rythme régulier de 60 à 100 battements par minute (au repos). En cas de fibrillation auriculaire, votre coeur peut se mettre à battre vite et irrégulièrement au rythme de 150 battements par minute (on parle de tachyarythmie)8.

  • En cas de symptômes, le dépistage de la fibrillation atriale doit être systématique chez les plus de 65 ans9.

Quels sont les facteurs de risque8

de la fibrillation atriale ?

coeur

La fibrillation atriale peut
se manifester sans aucune
raison apparente.

  • L'âge est le premier facteur de risque de fibrillation atriale

Le risque de développer une fibrillation atriale semble augmenter chez ceux atteints d’autres pathologies comme par exemple :

  • Pathologies cardiaques
    Hypertension artérielle, maladie des artères coronaires, séquelle d’infarctus du myocarde, maladies du muscle cardiaque...
  • Diabète
  • Syndrôme métabolique
  • Obésité
  • Apnée du sommeil et autres maladies respiratoires
  • Hyperthyroïdie
  • Maladie rénale chronique

Certaines habitudes de vie prédisposent également à la fibrillation atriale :

  • Tabagisme
  • Consommation excessive d’alcool
  • Pratique du sport de grande endurance (marathon...)

Comment diagnostiquer

une fibrillation atriale ?

ecg

Le diagnostic de fibrillation
atriale doit être établi

par un ECG9.

Lors de cet examen, vous êtes généralement allongé. Des électrodes cutanées placées en des points déterminés de votre corps vont enregistrer pendant quelques instants l’activité électrique de votre coeur. Un tracé apparait instantanément afin d’interpréter les résultats.

(1) Ameli.fr. (page consultée le 15/07/2021). Quels sont les troubles du rythme et de la conduction cardiaque, [en ligne].


(2) Gerhard Hindricks, et al. 2020 ESC Guidelines for the diagnosis and management of atrial fibrillation developed in collaboration with the European Association for Cardio-Thoracic Surgery (EACTS). European Heart Journal (2020) 42, 373-498.

(4) Laila Staerk, et al. Lifetime risk of atrial fibrillation according to optimal, borderline, or elevated levels of risk factors: Cohort study based on longitudinal data from the Framingham Heart Study. BMJ 2018 Apr 26; 361:k1453.

(5) Massimo Zoni-Berisso, et al. Epidemiology of atrial fibrillation: European perspective. Clinical Epidemiology 2014:6 213–220

(9) Haute Autorité de Santé - Guide de parcours de soins. Fibrillation Atriale. Février 2014. ECG = électrocardiogramme.

Bristol Myers Squibb - Pfizer